Le 18/07/2011

Le thermalisme veut convaincre du service médical rendu (Thalasso Santé)

Jean-Marc Juilhard, président de l'étude du Sénat sur l' hydrothérapie et le climat, présenté à la commission des affaires sociales, Juillet 11, une communication sur l'évaluation de l'activité de son groupe. Le sénateur du Puy de Dôme s'est engagé dans un plaidoyer passionné pour cette activité. Il souffre de deux problèmes. D'une part, elle fait face à une désaffection claires pour de nombreuses années. Environ 500 000 personnes assistent chaque année, cependant, une cure conventionnée au moins trois semaines. D'autre part, il souffre de l'image de «l'héritage d'un traitement inutile, qui ne survit que parce qu'elle représente un enjeu économique: l'argent de la sécurité sociale seraient utilisées pour la planification. ..". Le président du groupe d'étude a expliqué que l'image démodée devrait évoluer dans les prochaines années. Depuis 2004 - et à la demande du ministère de la Santé - Les exploitants de spas parce que chacun contribue, à deux euros par curiste, le financement des programmes de recherche. Elles sont complétées par thermique local jusqu'à un curiste euro. Selon Jean-Marc Juilhard, Thermarthrose étude - menée sur 462 patients en consultation externe à Aix-les-Bains, Balaruc et Dax, et d'abord publié dans le World Journal Rhumatologie - "établit sans aucun doute le SMR et la guérison pour 40% des visiteurs spa avec l'arthrose du genou. "De même, l'arrêt-Tag, menée sur 237 patients, a démontré la supériorité du traitement thermique sur référence sur les médicaments psychotropes pour le trouble d'anxiété généralisée. Et quatorze autres études sont en cours, qui "nécessitent d'examiner plus attentivement la contribution de la médecine thermale à la santé de nos citoyens." Les discussions au sein de la commission qui a suivi cette présentation, cependant, a montré que les sénateurs ont également été sensibles à la dimension économique de l'hydrothérapie et son impact sur la planification régionale et le développement local, citant le cas des produits dérivés. Bien que cet aspect n'a pas été mentionné lors de la présentation et la discussion, le spa a également été importante évolution législative. La loi sur le financement de la sécurité sociale pour 2007 a effectivement été retourné hydrothérapie dans la loi. Comme avec tous les actes médicaux, les traitements médicaux spa sera désormais évalué par l'Autorité de la santé et la condition du remboursement par la sécurité sociale, qui ne manqua pas de susciter des inquiétudes chez Spa villes. Seul problème: le décret devrait, en vertu de la Loi sur la sécurité sociale du budget 2007, préciser les modalités d'évaluation des SMR est toujours en préparation. En outre, une étape importante attend les municipalités et les spas avec l'expiration en 2012 de la Convention nationale thermiques signé avec l'assurance maladie. Si ce délai peut entraîner la remise en cause de certaines stations - certains ont déjà fermé, comme à Saint-Nectaire en 2003 - la plupart d'entre eux, cependant, devrait rebondir la fenêtre de séjours de prévention et de développement que l'assurance santé. Cette forme de vie tend à se développer ces dernières années, mais pour des durées plus courtes que les séjours traditionnels.

Articles connexes

Piscine

footer
circuit thalasso huile de massage massage a domicile thermes fauteuil massage hotel thalasso soin thalasso salon massage formation massage table massage massage érotique station thermale thalassothérapie sauna massage détente jacuzzi relaxation massage relaxant soin SPA station balnéaire week end thalasso balneo thalasso discount hydrothérapie vacances thalasso thermes de spa promotion thalasso centre thalasso sauna massage voyage thalasso spa pas cher minceur thalasso SPA massage anti stress thermalisme cure thalasso sejour thalasso balnéothérapie thalasso massage appareil de massage